Entreprises de BTP

2005, une année « tendue » pour Lafarge

Le groupe français de matériaux de construction Lafarge réaliste tout de même un chiffre d’affaires en hausse de 8,2% sur les neuf premiers mois.

Mais, en raison de la récente faiblesse de certains marchés américains (Nord-Est et Grands Lacs), « l’attente de croissance de résultat d’exploitation courant à périmètre et change constants, que nous avions précédemment annoncée pour l’année, nous apparaît tendue », a déclaré Jean-Jacques Gauthier, directeur financier, cité par un communiqué du groupe.
Comme le groupe l’avait prévu, la situation a continué de se dégrader sur les marchés allemand, brésilien, coréen et malaisien, ce qui expliquerait des résultats semestriels en baisse.

Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 8,2% à 11,759 milliards d’euros, contre un chiffre d’affaires de 10,870 milliards d’euros sur les neuf premiers mois de 2004.
A périmètre et taux de change constants, les ventes sont en hausse de 7,4% sur les neuf premiers mois et de 9,5% pour le seul troisième trimestre, a-t-il précisé.

Le chiffre d’affaires de la branche ciment est en progression de 8,9% à 5,634 milliards d’euros, avec une hausse des volumes de 1,2% et une progression « significative » des prix, a souligné Lafarge.

Les tendances de prix « favorables » dans la majeure partie des pays d’Europe occidentale permettent de compenser la baisse des volumes en Allemagne, en Grèce et au Royaume-Uni, a aussi précisé le groupe.
En Amérique du Nord, la croissance des volumes sur les marchés de l’ouest, du Mississipi et du sud-est « a plus que compensé la baisse observée dans le Nord-Est et la région des Grands Lacs ».

La branche granulats et béton a enregistré une hausse de 11,5% de son chiffre d’affaires à 3,920 milliards d’euros.
La branche plâtre a vu son chiffre d’affaires progresser de 7,1% à 1,081 milliard d’euros.
La branche toiture a enregistré un chiffre d’affaires en recul de 1,3% à 1,108 milliard d’euros, la chute des volumes et des prix se poursuivant en Allemagne au troisième trimestre.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X