Aménagement

2005, année noire pour le logement social en Ile-de-France

La construction de logements sociaux en Ile-de-France va chuter en 2005, a indiqué mercredi l’Union sociale de l’habitat Ile-de-France (AORIF) fédérant les organismes HLM, qui l’a qualifiée de « mauvaise année ».

« C’est une mauvaise année, dans un contexte où tout le monde prend conscience qu’il y a une crise en Ile-de-France », a affirmé Stéphane Dambrine, le président de l’AORIF au cours d’une conférence de presse.
Les deux incendies meurtriers qui ont eu lieu dans des immeubles parisiens vétustes ont relancé le débat sur le manque de logements sociaux, en particulier en Ile-de-France, région qui construit peu en général.
« La production (construction et acquisitions, ndlr) de 2005 va chuter à 12.000 logements alors que l’objectif pour la première année du plan de cohésion sociale est de 17.000 », a indiqué M. Dambrine, contre 16.000 logements en 2004 et 12.900 en 2003.
La région Ile-de-France construit environ 40.000 logements neufs par an, dont un cinquième de logements sociaux.

L’objectif du plan de cohésion sociale, qui prévoit un rythme de construction de 100.000 logements par an au niveau national, est de 20.000 en 2006 pour l’Ile-de-France.
« Les organismes HLM ont les capacités de les faire », a assuré M. Dambrine. Mais, a-t-il souligné, si la construction de logements neufs en Ile-de-France reste à son niveau actuel, cela signifie qu’il faudrait construire plus de 40% de logements sociaux pour remplir les objectifs gouvernementaux.

Il a également rappelé que le schéma directeur de l’Ile-de-France préconisait de construire par an 60.000 logements neufs dans cette région pour répondre aux besoins.
Si les communes d’Ile-de-France soumises à la loi SRU (Solidarité Renouvellement Urbain) leur imposant de construire 20% de logements sociaux remplissaient leurs obligations, « l’objectif du plan de cohésion sociale serait respecté », a ajouté M. Dambrine.
Il y a 340.000 demandeurs de logements sociaux en Ile-de-France, dont 104.000 à Paris. La région compte 1.153.000 logements sociaux qui logent trois millions de personnes, soit plus d’un quart de la population francilienne, selon l’AORIF.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X