Logement

200 millions mobilisés par Foncière Logement pour les logements neufs dans les quartiers

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Logement social - Politique de la ville - Politique du logement - Urbanisme - aménagement urbain

Foncière Logement, filiale d’Action Logement, se désengage du logement social dans les villes sujettes à la loi SRU et renforce sa présence dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. L’organisme va mobiliser 200 millions d’euros pour acheter 1 000 logements dans des programmes immobiliers bloqués, faute de commercialisation. Au total, l’effet de levier induit s’élève à 5 000 logements mis en chantiers dans les années à venir.

Foncière Logement, filiale d’Action Logement, va se concentrer sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville. « Nous ne construirons plus de logements sociaux dans les villes sujettes à la loi solidarité et renouvellement urbain, les entreprises sociales pour l’habitat sont capables de remplir cette mission seules », indique Bruno Lucas, président de l’organisme mardi 14 juin. En parallèle, l’institution mobilise 200 millions d’euros pour acquérir 1 000 logements dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville d’ici 15 mois. Objectif : « acheter 10 à 15% des lots de programmes immobiliers qui ne sont pas assez commercialisés pour que les banques financent les promoteurs », explique Yanick Le Meur, directeur général de l’institution qui espère un effet de levier permettant de faire sortir de terre 5 000 logements.

« Nous avons testé l’état du marché et nous estimons que 5 600 logements non vendus bloquent le financement de programmes immobiliers, poursuit le DG. Nous sélectionnerons les immeubles situés dans des quartiers en mutation, mais qui n’ont pas encore assez évolués pour attirer les acquéreurs. Nous ne pourrons rien faire pour les produits qui ne correspondent pas à la demande. » Foncière Logement a ouvert un appel d’offre mardi 14 juin. Les premiers projets présentés seront les premiers servis.

 

Logement en accession

 

Foncière Logement va aussi « élargir sa gamme de produit pour faire des logements en accession, indique Bruno Lucas, président de l’organisme. Nous nous positionnerons sur Marseille, la 2e et 3e couronne parisienne, la périphérie lyonnaise et les quartiers prioritaires de la ville en bord de centre-ville des grandes métropoles. » Enfin, l’institution veut « faire baisser les coûts de construction de 10 à 15%, signale Bruno Lucas. Jusqu’à présent, nous passions des contrats de promotion immobilière, nous allons essayer d’opter pour des contrats de conception-réalisation. Au fil du temps, nous avons acquis une expérience permettant de se passer d’assistant à maîtrise d’ouvrage en internalisant un certains nombre de missions. »

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X