Quartier

1,9 M€ pour soutenir la « Ville de demain » et l’innovation urbaine à Marne‐la‐Vallée

Mots clés : Administrations, banques, bureaux ouverts au public - Bâtiment d’habitation individuel - Gouvernement - Innovations

La ministre du Logement Emmanuelle Cosse, les représentants du commissariat général à l’investissement, de la Caisse des Dépôts d’EpaMarne/ Epafrance et des opérateurs associés, ont signé lundi 12 septembre à la Cité Descartes la convention Ecocité de Marne-la-Vallée. 14 projets urbains ambitieux et innovants du territoire de Marne-la-Vallée recevront un appui financier à hauteur de 1,9 million d’euros.

Attribués au titre du Programme d’Investissements d’Avenir « Ville de demain » géré par la Caisse des Dépôts pour le compte de l’Etat, ces 1,9 million d’euros accélèreront le déploiement à Marne-la-Vallée de 14 projets en pointe. Porteurs de nouveaux « modes de faire », ces projets décisifs lèvent des verrous technologiques et/ou organisationnels, et accélèrent la transition énergétique et écologique des villes. Tous sont susceptibles d’être répliqués à l’échelle nationale et internationale et renforceront le savoir-faire exportable des entreprises porteuses de ces innovations.

 

Un projet urbain « nouvelle génération » inédit

 

Réunissant 9 des 14 projets lauréats, le « projet urbain intégrateur » déployé à la Cité Descartes (Champs-sur-Marne) comprend plusieurs innovations remarquables. Il prévoit la construction d’un programme mixte – résidentiel, économique et services – sur plus de 100 000 m², directement sur les talus du RER A. L’ambition affichée de ce projet urbain « nouvelle génération » est de mettre en oeuvre de nombreuses innovations (acoustiques, vibratoires, aérauliques, énergétiques, etc.) pour relever un défi colossal : comment construire un véritable lieu de vie agréable et désirable autour de voies ferrées, tout en offrant des façades ouvertes. L’ADN de ce projet dépasse la seule performance technologique pour intégrer également des innovations d’usage. Précurseur dans sa proposition architecturale, le programme s’adaptera aux nouveaux modes de vie des citoyens avec notamment la mutualisation des espaces à différentes échelles (étage, immeuble, groupe d’immeubles), pour différents ensembles d’individus. Ce projet est développé avec LinkCity (filiale de Bouygues Construction), accompagné par les agences d’architecture CoBe, Tolila + Gilliland Atelier d’Architecture et Franck Boutté Consultants.

 

Les projets lauréats du PIA « Ville de demain »

 

La route 5ème génération

Le projet R5G porté par l’IFSTTAR/EIFFAGE/CD 77 et EPAMARNE vise la requalification d’une autoroute urbaine (RD199) à Champs-sur-Marne. L’originalité de cette nouvelle génération de voierie, dont les technologies permettront de réduire les pollutions sonores et environnementales, de gérer les eaux de ruissellement et d’anticiper les mobilités de demain, proposera également une interface inédite entre les bâtis limitrophes et l’infrastructure routière pour optimiser les échanges énergétiques.

Opération B-Cube (BIM-BOIS-BEPOS)

Pour la première fois à Marne-la-Vallée, 30 logements réunissant trois innovations qui révolutionnent le secteur de la construction – la maquette numérique 3D BIM, le bois comme système constructif et la labellisation BEPOS – vont être construits à Chanteloup-en-Brie. Cette combinaison originale permettra à ces logements d’être à faible empreinte environnementale et à énergie positive et d’offrir un confort d’usage unique à ses futurs habitants. L’opération B3 est développée avec La Résidence Urbaine de France – Groupe 3F.

Coeur agro-urbain de l’écoquartier de Montévrain

Plus qu’une offre d’agriculture de proximité, ce projet s’inscrit comme la centralité d’un nouveau quartier favorisant de nouveaux usages et le rapprochement entre ruralité et urbanité.

Développement d’un outil de concertation numérique

L‘e-concertation renouvelle les modalités de dialogue entre habitants, citoyens, usagers, concepteur et maître d’ouvrage, basées sur l’usage d’outils numériques. Elle a été mise en application dans le cadre de l’aménagement du futur parc urbain de 16 ha à Serris.

Opération Buildtog (construire ensemble)

Ce projet de 88 logements construits sur la commune de Magny-le-Hongre ambitionne de créer en Europe un référentiel d’habitat efficace en matière d’énergie, accessible à tous et maîtrisant les surcoûts de construction. L’opération BuildTog est développée avec Le Foyer Rémois.

 

 

La liste des signataires : Emmanuelle Cosse, ministre du Logement, Thierry Francq, Commissaire général adjoint à l’investissement, Marianne Louradour, Directrice régionale Ile-de-France de la Caisse des Dépôts, Nicolas Ferrand, Directeur général d’EPAMARNE / EPAFRANCE, Sandrine Espiau, Directrice générale de La Résidence Urbaine de France – Groupe 3F, Loïc Madeline, Directeur général adjoint de LinkCity – Groupe Bouygues Construction et Christophe Villers, Président du Directoire du Foyer Rémois.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X