Clause Molière

Faire barrage au travail détaché pour favoriser l’emploi local, en exigeant que tous les ouvriers présents sur le chantier s’expriment en français et le comprennent : tel est le but de la fameuse « clause Molière », dispositif imaginé et testé Vincent You, adjoint au maire d’Angoulême, puis reprise dans de nombreuses régions pour leurs marchés publics. Une clause dont la pertinence et la légalité font débat.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X