Enquête

Chef de chantier : un meneur d’hommes et un technicien

Mots clés :

Métier de la construction

-

Matériel - Equipement de chantier

-

Produits et matériaux

Il assure l’interface entre le conducteur de travaux et le personnel exécutant. Sa priorité : gérer au quotidien les hommes, le matériel et les matériaux nécessaires aux travaux.

Formateur, animateur, technicien, la casquette du chef de chantier est large. Il fait le lien entre le conducteur de travaux et les équipes exécutantes sur les aspects technique et managérial. Côté technique, c’est le référent immédiat du personnel de terrain. Conseils, organisation des moyens matériels, le chef de chantier doit se rendre disponible pour chacun, comme le confirme Patrick Perboire, le responsable RH de l’entreprise de TP Malet : « Nous revenons vers des profils où la personnalité prime. Même débordé, un chef de chantier doit savoir rester à l’écoute de chacun et se montrer réactif en cas de problème », précise-t-il.

Savoir trier les informations et les communiquer constitue des qualités essentielles. Et pour cause, le chef de chantier endosse de plus en plus de responsabilités administratives : pointage des heures, du matériel, suivi des dépenses, bilan journalier des opérations, etc. Avoir un bon sens de l’organisation s’avère nécessaire.

Un rôle de formateur

En ce qui concerne l’encadrement, les responsabilités du chef de chantier prennent également de l’ampleur. D’une part, il veille à la sécurité des hommes et au respect de l’environnement. D’autre part, il endosse de plus en plus un rôle de formateur auprès des jeunes. « Les tensions sur le marché de l’emploi sont telles qu’il a plus que jamais une mission d’accueil et de formation des jeunes compagnons, des apprentis et des conducteurs de travaux fraîchement sortis des écoles d’ingénieurs. Son objectif : garder une équipe stable », illustre Nathalie Goig, DRH de Bec Frères.

Davantage de responsabilités, davantage de réactivité et davantage d’outils. Le chef de chantier ne se sépare jamais de son PDA, de son téléphone portable et de sa tablette PC. Loin d’être superflu, l’usage de ces nouvelles technologies se généralise aux dires de Nathalie Goig : « Les outils de mobilité se déploient en masse depuis cinq ans. Ils sont indispensables pour faire le lien entre le terrain et l’entreprise », souligne-t-elle.

Vous lisez un article de la revue Moniteur Campus n° 5475 du 31/10/2008

Profitez de la richesse iconographique de l’article : photos, tableaux, plans...

Voir l’article complet
ENCADRE

Thomas Tartoué, 28 ans, chef de chantier, Charier TP (44)

J’ai été embauché il y a huit ans, après un bac STI et un DUT en génie civil. J’ai rapidement accroché au métier pour le travail en équipe et au grand air. Mon rôle : organiser les moyens humains et matériels nécessaires à l’exécution d’un chantier. La mission d’encadrement est multiple : encadrer, motiver les équipes et faire remonter les informations du terrain au conducteur de travaux. Tout réside dans un équilibre entre fermeté, écoute et diplomatie. Il faut aussi se montrer pédagogue avec les jeunes apprentis ou les débutants. L’expérience apporte de la réactivité. Aujourd’hui, je sais mieux anticiper les problèmes. Et les surprises font partie de mon quotidien, elles lui apportent du piquant !

ENCADRE

Les caractéristiques du métier

Management : il anime, encadre et conseille l’équipe exécutante sur le chantier.

Production : il coordonne les moyens humains et matériels nécessaires à la réalisation de l’ouvrage, il met en place le dispositif de sécurité et supervise les sous-traitants.

Administratif : il dresse le bilan journalier des tâches exécutées, il assure le pointage des heures et du matériel et rend compte au conducteur de travaux du bilan des opérations quotidiennes.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X