Règles techniques

Futur label de la RT 2012 : quelle exigence sur l’étanchéité à l’air ?

Mots clés :

Performance énergétique

-

Réglementation technique

-

Toiture - Vêture - Etanchéité

Les derniers arbitrages sont en cours sur le futur label de la RT 2012, successeur du BBC, qui devrait sortir en novembre pour une application le 1er janvier 2013. Un des points de désaccord concerne les exigences sur l’étanchéité à l’air.

Directement inspiré du label Effinergie +, le label envisagé par la DHUP, dit THPE, devrait imposer une consommation maximale, pour les 5 usages réglementaires, sous la barre des 45 kWhep/m²/an, jusqu’à 2014 et, ensuite,  sous  les 40 kWhep/m²/an (seuils modulés comme les 50 kWhep/m²/an de la RT 2012). Concernant l’étanchéité à l’air, la DHUP a retenu, pour les maisons individuelles, la même exigence que celle imposée par la RT 2012, soit 0,6 m³/h/m² sous 4  pascals. Un point de désaccord de certaines parties prenantes à l’élaboration de ce label, comme  l’association Effinergie, qui pointe un manque d’ambition (voir notre article).

Elle rappelle que l’Observatoire des bâtiments basse consommations, organisme géré par l’Ademe et Effinergie, a constaté, sur un panel de plus de 2400 maisons individuelles labélisées BBC après mai 2011, que la moyenne des résultats de mesures d’étanchéité à l’air se situe autour  0,4 m³/h/m². Effinergie demande donc à la DHUP de revoir sa copie, et d’exiger, pour le THPE, un débit de fuite à travers l’enveloppe  inférieur à 0,4 m³/h/m².

Et vous, pensez-vous que le futur label de la RT 2012, successeur du BBC, qui devrait sortir en novembre pour une application le 1er janvier 2013, devrait imposer un niveau d’étanchéité à l’air plus ambitieux que celui exigé par la RT 2012, à savoir 0,6 m³/h/m² sous 4  pascals ?

Vous pouvez répondre et donner votre avis sur la case « Sondage » de la home page, en cliquant ici.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • Stéphane GRAUX-HERVE - Le

    Et si l'étanchéité à l'air devenait une foutaise ?

    De qui se moque-t-on ? Quand arrêtera-t-on de vouloir nous faire prendre des vessies pour des lanternes? Il est évident qu’il faut remonter le niveau d’exigence sur la perméabilité à l’air! Pourquoi? Tout simplement parce que le niveau règlementaire n’est déjà pas très élevé, comme en atteste la moyenne des résultats que l’on observe sur tous les rapports disponibles. Je rejoins Effinergie sur ce point, il m’apparaît indispensable de relever le niveau et franchement ce ne serait simplement qu’encourager le goût du travail bien fait! Par contre, là ou je m’insurge : c’est sur la Démarche qualité étanchéité à l’air suivant Annexe VII RT 2012 … qui fausse complètement la donne et dupe les clients des sociétés bénéficiant de ce que je qualifie d’un véritable passe droit… la suite sur ft2i.fr, Stéphane Graux-Hervé, président FT2i
  • Commenter cet article
Newsletters