Chantiers

Innovation : une façade entièrement équipée de stores photovoltaïques mobiles

A deux pas de l’Arc de Triomphe dans un environnement haussmannien, un immeuble de bureaux, le « 52 Hoche », arbore une façade unique dotée de stores photovoltaïques motorisés. Un bâtiment que ces concepteurs ont souhaité exemplaire en termes d’économie d’énergie bien sûr, mais aussi de confort de l’utilisateur. L’un ne devant plus aller sans l’autre.

Eurosic, société foncière spécialisée dans la détention et la gestion d’actifs immobiliers de bureaux, a eu l’opportunité rare de construire un immeuble de bureaux neufs dans le triangle d’or parisien. Pour ce bâtiment, baptisée « 52 Hoche », le maître d’ouvrage a voulu marquer les esprits en se fixant trois objectifs : une architecture moderne qui s’intègre dans un environnement urbain à dominante haussmannienne, une réalisation intégrant les critères d’efficacité, de technicité et d’ergonomie nécessaires aux utilisateurs de ce type d’espace et une construction dans le respect de la démarche Très haute qualité environnementale (THQE)*. « Nous avons voulu un projet manifeste de l’architecture durable en vu de l’Arc de triomphe: contextuel par ses façades urbaines articulées par un effet de rotonde parisienne sur l’angle, mais libre comme cet anneau de Moebius qui de façade devient plafond puis bulle », explique l’architecte du projet, François-Stéphane Braun.

Stores photovoltaïques : une « première mondiale » selon l’architecte

Cette approche a conduit les concepteurs à concevoir une enveloppe particulièrement performante. L’objectif étant d’optimiser le confort thermique, hiver comme été, et de réduire les besoins en chauffage et climatisation. Pour y parvenir, des dispositions architecturales particulières ont été étudiées. Ainsi l’orientation du site pour se protéger au mieux du soleil et le traitement des façades sud dotées d’un habillage béton architectonique avec isolation thermique par l’extérieur. D’autres dispositifs ont été privilégiés comme la mise en œuvre de sous-bardages, de doubles vitrages performants, de menuiseries à rupture de ponts thermiques et de protections solaires extérieures. C’est là que réside l’innovation la plus importante du bâtiment, « une première mondiale » selon l’architecte. L’ouvrage est en effet l’un des premiers bâtiments à posséder une façade totalement équipée de stores photovoltaïques mobiles. Ces derniers, composés de vitrages semi-transparents, remplissent une double fonction : protéger les occupants du soleil et produire de d’électricité. Les stores motorisés à commandes mécaniques d’ouverture et de fermeture sont contrôlés soit de manière individuelle à l’aide d’un interrupteur, soit par la gestion technique du bâtiment (GTB) en fonction d’un programme horaire défini à l’avance.

Poutres froides

L’immeuble est connecté aux réseaux parisiens : Cpcu pour le chauffage et Climespace pour le rafraîchissement. Chauffage et rafraîchissement sont assurés par des poutres froides dynamiques 2 tubes/2 fils. Lesdites poutres, issues d’un système réversible, sont composées d’une batterie à eau à travers laquelle circule l’air ambiant. Air qui sera, selon les besoins, chauffé ou refroidi. En toiture, des panneaux solaires thermiques couvrent la totalité des besoins en eau chaude sanitaire (ECS) du restaurant, ce qui représente plus de 40% des besoins en ECS du bâtiment. Un soin particulier a été apporté à l’entretien et à la maintenance des équipements. Lesquels sont assurés par une GTB (programme éclairage, fonctionnement des ventilateurs, contrôle des températures et débit d’air…), associée à une gestion de maintenance par ordinateur (GMAO). La gestion énergétique du bâtiment se traduit par un comptage différencié par plateau, par des sous-comptages sectorisés (éclairage) et différenciés par usage (eau) ou encore par la gestion intelligente de l’éclairage artificiel.

Confort acoustique

Autre point fort du bâtiment, l’accent mis sur le confort des occupants : « Nous avons tenu à ce que les cibles confort de la démarche HQE soient mises à l’honneur, explique Marie Wiesdmer-Brouder, directeur général Adjoint d’Eurosic. Lorsqu’on se lance dans une opération HQE, on a tendance à privilégier les cibles qui sont liées aux économies d’énergie, mais aujourd’hui avec le renforcement de la réglementation, cela va de soi. En revanche, les cibles conforts sont souvent négligées et restent au niveau base. Nous avons donc tenu à ce que ces dernières soient portées au niveau performant ». Entre autres, le traitement acoustique des espaces, lesquels sont traités acoustiquement en fonction de leur usage. Les nuisances sonores extérieures sont réduites par la mise en œuvre de voiles percés et de vitrages performants. A l’intérieur, les locaux techniques situés au R-1 sont séparés des espaces de bureaux. La mise en oeuvre de matériaux absorbants a également permis d’améliorer l’acoustique interne : moquette avec sous-couche acoustique dans les bureaux, faux plafond en plaques perforées présentant un coefficient d’absorption w ≥ 0,7 dans les bureaux et salles de réunion et dalles de plafond composées de laine de roche (coefficient d’absorption w = 1) dans les circulations. Enfin, le confort acoustique a été renforcé par la mise en place de barrières acoustiques horizontales et verticales. Les premières sont composées de laine minérale en doublage de la surface totale des plafonds et les secondes de laine minérale avec feuilles aluminium dans le plénum empêchant les transmissions sonores entre bureaux, salles de réunion et circulations.

 

* l’immeuble certifié HQE (Haute Qualité Environnementale) pour la phase de conception vise le label Très Haute Performance Energétique (THPE) qui correspond à une consommation conventionnelle d’énergie inférieure d’au moins 20% à la consommation conventionnelle de référence de la RT 2005

 

 

Focus

Fiche technique

Maître d’ouvrage : Eurosic (75)
Maître d’œuvre : Braun + associés, François Stéphane Braun (75)
Promoteur : Nexity
Le projet
Deux bâtiments interactifs qui communiquent par le rez-de-chaussée et le sous-sol d’une capacité d’accueil de 700 collaborateurs.
• 11 130 m2 de bureaux, dont 10 330 m2 de bureaux neufs en R + 8 et 800 m2 – Hôtel particulier dédié au Business Center.
• Cinq niveaux de sous-sol, dont 860 m2 au premier sous-sol dédié aux services
• Plateaux courants de 1 000 m2.
• Terrasse accessible de 255 m2 au 8e étage.
• Jardin intérieur de 500 m2.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X