Innovation produits

Innovation : blocs bois précontraints pour construction BBC

Mots clés :

Produits et matériaux

-

Bois

-

Béton

-

Innovation - recherche et développement

-

Performance énergétique

Reproduire les modes constructifs du bloc béton ou de la brique avec le bois, c’est ce que permet ce bloc bois isolant, un bloc précontraint pour la réalisation de tout type de constructions BBC. Un produit que ses concepteurs revendiquent comme un concurrent direct du bloc béton.

 

Construire avec du bois comme avec des blocs béton ou de la brique, c’est le challenge relevé par la jeune société Woodway dans le Cantal (12). Ainsi en collaboration avec l’Ecole des Mines de Saint-Etienne, cette PME a développé et commercialise, depuis peu, un système constructif bois (Batipack) de type bloc, pour la réalisation de murs porteurs. Un procédé qui aura bientôt un Avis technique du CSTB.

A l’origine du projet, Jean‐Pierre Ladvie, dirigeant de la société, qui explique sa démarche : « L’idée est partie d’une réunion interprofessionnelle où l’on nous avait expliqué que si la construction bois avait du mal à se développer dans notre pays, c’était notamment en raison d’un problème de distribution non adapté au BTP». Quel rapport alors avec le développement d’un bloc ? « J’ai simplement pensé que pour résoudre ce problème, il fallait concevoir des produits simples et efficaces, facilement transportables, manuportables, palettisables et accessibles à tous comme un produit lambda du bâtiment – le bloc béton, par exemple ».

 

Bloc bois isolant

 

C’est donc à partir de cette idée simple qu’est né le bloc bois. Pour répondre à l’ensemble des critères qu’il s’était fixés, Jean-Pierre Ladvie a éliminé l’option bois massif et travaille exclusivement avec des panneaux OSB4 : « Ces panneaux, exempts de formaldéhyde, présentent toutes les garanties d’un produit normalisé.

C’est de mon point de vue un produit exceptionnel ». Les six faces du bloc creux (h 600 X L 300 mm), tel un caisson, sont donc réalisées avec ces panneaux. Lesquels travaillent sous contraintes élevées et sont compatibles avec le milieu humide. Pour répondre aux critères de la réglementation thermique, mais aussi pour des raisons de tenue au feu, ils sont remplis d’un isolant en laine de roche. Suivant le degré d’isolation souhaité, les blocs sont plus ou moins épais – un bloc de 300 mm présente un R de 5,4 m2.K/W et un bloc de 350 mm un R de 6,4 m2.K/W, soit des valeurs compatibles et en phase avec la construction de bâtiment basse consommation (BBC). Une attention particulière a été apportée à la jonction des blocs : un système de laine de roche compressée sur les flancs horizontaux et verticaux vient, en effet, y bloquer le pont thermique. Un pare-vapeur est mis en place à l’intérieur et un pare-pluie à l’extérieur, ce conformément aux prescriptions du DTU 31.2 « construction de maisons et bâtiments à ossature en bois ».

 

Système de tenségrité


A la pose, les blocs sont assemblés entre eux par emboîtement, vissage et câbles précontraints. Soit un système de tenségrité qui stabilise, répartit et équilibre les forces de tensions et de compressions sur l’ensemble de la construction. Concrètement, des câbles de précontrainte (acier galvanisé de 8 mm de diamètre) sont positionnés de part et d’autre de chaque bloc. Ils sont dotés, en parties basse et haute, d’un système de boulonnage et d’étrier (partie haute), permettant de serrer les lisses de chaînage bois des blocs. Un procédé qui rend le système compatible avec la construction parasismique.

Autre originalité du projet, le mode de fabrication : « C’est un produit nouveau; il nous fallait donc trouver un moyen de fabrication avec des machines à commandes numériques existantes dans la filière ». Après réflexion, les choix se sont portés sur les machines utilisées dans le secteur de l’agencement : « Nous fabriquons nos blocs comme des meubles de cuisine, il n’y a que le matériau qui change ». Et comme pour une cuisine, tout type de réalisation sur mesure est envisageable. Le calpinage des blocs étant effectué par le biais d’un logiciel de conception dédié à partir des plans fournis par l’architecte.

 

 

Newsletters