Actualité

Architectures et sciences réunies à Archilab 2013

Jacques-Franck Degioanni | 12/09/2013 | 16:14 | Culture

Agrandir la photo © François Lauginie/Collection Frac Centre, Orléans
Archilab 2013 se déploie dans les espaces rénovés des Subsistances militaires du Frac Centre. Scénographie : Laurence Fontaine.

La neuvième biennale d’architecture du Frac Centre d’Orléans, ouverte du 14 septembre 2013 au 2 février 2014, fait la part belle aux hybridations conceptuelles entre l’architecture et le vivant, rendues possibles par la grâce du numérique…

Imaginée par Marie-Ange Brayer, directrice du Frac Centre et Frédéric Migayrou, directeur-adjoint du Centre Pompidou/MNAM-CCI, avec Emmanuelle Chiappone-Piriou, l’exposition « Naturaliser l'architecture » est consacrée aux interactions entre architecture numérique et sciences, au gré de l'exploration/simulation des principes d'évolution propres au vivant. Quarante équipes d'architectes et de plasticiens, connues et moins connues (EZCT, Akihisa Hirata, MAD, Soma, X-TU, etc.) ont relevé le défi autour de quatre thèmes : « Organique », « Géométrique », « Du micro au macro » et « Méta-écologie ».

 

Pollinisation

 

La morphologie structurale - l'étude de la forme, de sa genèse, de ses propriétés mécaniques et géométriques - est au cœur de l'architecture. Depuis la nuit des temps, celle-ci s'est en effet toujours inspirée de la nature et de ses lois, de ses mécanismes de croissance, et de la structure intime de la matière vivante. Mais la nouveauté provient ici d'une approche résolument pollinisatrice qui entend inter-féconder les disciplines, arts, sciences et architecture réunis. Elle provient également des techniques et des savoirs mobilisés qui dessinent une relation profondément transformée aux matériaux, à leur création, à leur mise en œuvre et à leur interfaçage. C'est ainsi que les process numériques banalisés par l'industrie s'invitent dans la sphère de l'architecture : imprimante 3D, découpe laser/jet d'eau, nanotechnologies, pliages complexes, robotique, simulation, etc. Dépassant alors les frontières strictes de leur art, les architectes développent une pratique hybride, au carrefour du design, de l'informatique, de l'ingénierie et de la biologie.

Un colloque international sur le thème de l'architecture numérique et des sciences, intitulé « Une nouvelle naturalité », réunira le 24 octobre une dizaine d'architectes exposés qui présenteront l'état de leurs recherches.

 

Plus d’information à lire sur le site Internet www.frac-centre.fr et dans le « Moniteur » à paraître le 27 septembre 2013.

 

VOUS SOUHAITEZ REAGIR