Réalisations

Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur : un signal urbain au cœur d’Euroméditerranée

Mots clés :

Établissement recevant du public (ERP) ou assimilé

Le nouveau Fonds régional d’art contemporain (Frac) de Marseille inauguré le 22 mars est signé Kengo Kuma qui livrera également en Paca cet été le futur conservatoire d’Aix-en-Provence.

Un nouvel équipement dans la longue liste des bâtiments culturels qui vont transformer la façade urbano-portuaire d’Euroméditerranée à Marseille : après le Silo (voir un portfolio), le hangar J1, reconverti en espace d’exposition, le musée Regards de Provence et en attendant l’ouverture au public de la Villa Méditerranée (7 avril, voir une vidéo) puis du MuCEM (en juin, voir un portfolio), c’est le Frac (Fonds régional d’art contemporain) Paca, signé Kengo Kuma, qui est inauguré le 22 mars par Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, Michel Vauzelle, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, maître d’ouvrage et Cécile Helle, présidente du Frac Paca.

Un bâtiment de 5400 m², réalisé conjointement par l’Etat et la région dans le cadre du contrat de projet et implanté à proximité de la place de la Joliette, à l’angle du boulevard de Dunkerque et de la rue Vincent-Blanc. L’emprise triangulaire très réduite (1300 m²) dans laquelle se glisse le bâtiment, la vocation très large de ces Frac dits de « nouvelle génération » (expositions, plateforme d’échanges et de diffusion, centre de ressources et documentation, etc.) auront fortement influencé le travail de conception de Kengo Kuma. « Je voulais sortir du principe des musées conçus comme des boîtes et mettre au contraire en œuvre un concept des rues superposées, ouvertes et reliées par des jeux de circulation », explique-t-il.

 

Une double peau pixellisée

 

L’équipement se décompose en deux corps facilement identifiables et reliés par un hall d’accueil commun et par des passerelles : un corps principal en partie sud-est où sont regroupés, autour de grands plateaux, les réserves et les espaces d’exposition, le centre de documentation, l’administration et des studios de résidence ; une élévation en partie nord et en proue qui va servir de signal urbain sur le boulevard de Dunkerque et qui accueille un café-restaurant, le plateau expérimental, un espace dédié à la jeune création, un atelier pédagogique.

L’ouverture sur l’extérieur s’opère avec une terrasse en cœur d’îlot et une terrasse urbaine de 8 m de haut, encastrée dans la proue du bâtiment. Principal élément esthétique de ce bâtiment : son enveloppe pixellisée en verre recyclé à partir de quelque 1500 éléments de 63×126 cm suspendus aux façades béton du bâtiment selon une géométrie élancée et verticale et dont les variations d’orientation vont permettre de jouer avec les reflets de la lumière tout en remplissant le rôle protecteur d’une double peau.

Deux ans de chantier ont été nécessaires à la réalisation de ce projet avec à la clé un investissement de 22 millions d’euros TTC.

Focus

Fiche technique

Maître d’ouvrage : conseil régional Provence Alpes Côte d’Azur ; maître d’ouvrage délégué : AREA ; architecte : Kengo Kuma & Associés ; architecte associé : Agence Toury Vallet ; architecte d’opération : Moreau Kusunoki ; Bet : Cebat Ingénierie, ETB Antoelli, Tribu, Campon ; Accord Acoustic, Systal ; entreprises : Soletanche Bachy et Léon Grosse.

architecte d’opération : Agence Toury Vallet

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Les nouveautés produits
Retrouver tous les produits
Newsletters
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X