Projets

Nouveaux travaux d’extension de la Grande mosquée de La Mecque

Le roi Abdallah d’Arabie saoudite a officiellement lancé samedi 20 août une nouvelle extension de la Grande mosquée de La Mecque d’un coût de 10,6 milliards de dollars, ont rapporté les médias saoudiens.

Les travaux sont destinés à permettre au complexe de la première ville sainte de l’islam d’accueillir en même temps quelques deux millions de fidèles, a précisé le quotidien Asharq al-Awsat.

Le chantier où travaillent déjà 10.000 ouvriers 24 heures sur 24 couvre une superficie de 400.000 m2. Il consiste à ériger une extension du côté nord de la mosquée sur plusieurs niveaux, à aménager des escaliers et des tunnels pour faciliter l’accès des fidèles à la mosquée érigée autour de la Kaaba, construction cubique vers laquelle les musulmans se tournent pour prier.

La Grande mosquée a connu une importante extension au milieu des années 1980 mais le nombre sans cesse croissant de fidèles a nécessité les nouveaux travaux.

Le souverain saoudien devait également inaugurer la Tour royale de 600 mètres de haut, surmontée d’une horloge géante, qui surplombe la Grande mosquée. La tour est la plus haute du monde après Burj Khalifa inauguré en janvier à Dubaï et qui culmine à 828 mètres.

La Mecque, dans l’ouest de l’Arabie saoudite, qui accueille pendant le Hajj, pèlerinage annuel quelque 2,5 millions de fidèles en moyenne, a été dotée en novembre dernier d’un métro qui n’est utilisé que pendant le moment fort de ce rassemblement spirituel, soit cinq jours par an.

Un projet de train à grande vitesse reliant Jeddah à Médine à travers La Mecque, estimé à 7 milliards d’euros, fait actuellement l’objet d’une vive concurrence entre plusieurs constructeurs européens et asiatiques. Des médias espagnols ont indiqué le 19 juillet que le consortium espagnol, conduit par Renfe, candidat au projet de train à grande vitesse Jeddah-La Mecque-Médine aurait remporté l’appel d’offres. Mais les autorités saoudiennes ont assuré que rien n’avait été encore décidé pour l’attribution de ce méga-contrat pour lequel la SNCF et Alstom se sont alliés au sein d’un consortium pour déposer une offre, avec le saoudien Al Rajhi.

Newsletters
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X