Profession

Jean-Paul Viguier : “L’architecture doit être un art de l’émotion”

Le 18 juin dernier, aux “Mardis de l’architecture”, l’architecte Jean-Paul Viguier, 67 ans, répondait, dans les locaux du siege d’Unibail (Paris 16è), aux questions de Gilles Davoine (AMC), Etienne Gernelle (Le Point), Christophe Cuvillier (Unibail-Rodamco) et Jean-Jacques Lefebvre (Unibail-Rodamco).

Si le pavillon de la France à l’Exposition universelle de Séville (1992, avec François Seigneur) et l’aménagement du site du Pont du Gard (2000) restent  ses deux oeuvres les plus marquantes, Jean-Paul Viguier a conçu, depuis les années 80, quantité d’immeubles de bureaux (Coeur-Défense, France-Télévision), d’hôtels (Sofitel à Chicago), d’équipements (médiathèque de Reims, musée d’histoire naturelle de Toulouse) ou de centres commerciaux (Lyon-confluence). Il revient ici sur ses années de formation, sur les principes qui fondent sa pratique et sur la nécessaire densité qu’il faut inventer, selon lui, pour éviter que les villes déclinent.    

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Newsletters