Industrie/Négoce

Menuiserie PVC : Nouveau centre d’usinage et nouvel élan pour Gerling

Grâce à son nouveau centre d’usinage mis en service au début mars après un investissement d’1,4 million d’euros HT, la menuiserie PVC Gerling de Bitschhoffen (Bas-Rhin) attaque le marché de la maison individuelle neuve.

Le cap franchi dans l’automatisation de l’usinage donne des ailes à Sylvain Gerling, repreneur, en 2010, de l’entreprise créée en 1972 par son père Rémy, et spécialisée dans la fabrication de fenêtres, volets roulants et portes PVC. « Construite à partir de notre cahier des charges, notre nouvelle machine détient nombre de spécificités uniques en France », s’enorgueillit le chef d’entreprise âgé de 32 ans. Capable de travailler simultanément sur les quatre faces d’un profilé, au lieu de deux pour l’ancien centre d’usinage, le nouvel équipement réduit de 15 % le taux de chutes, grâce aux mesures laser. « La machine s’adapte à tous les profilés du marché, ce qui renforce nos capacités de négociation avec notre fournisseur principal, Schüco », précise Sylvain Gerling. Le fraisage des joints, plus courts que les profils, améliore la productivité et la sécurité. Grâce aux références imprimées sur chaque châssis, la traçabilité de la production permet d’envisager une réduction à deux semaines des délais de remplacement d’une menuiserie, au lieu de quatre.

 

Cap sur la croissance

Mais l’argument décisif concerne le management : « En gagnant du temps humain sur les tâches à faible valeur ajoutée, nous espérons libérer l’imagination pour que chacun contribue aux innovations futures ». D’ici à 2015, Sylvain Gerling espère hisser l’entreprise à 15 millions d’euros de chiffre d’affaires avec un million d’euros de résultats nets, au lieu de 11,5 pour 0,35 en 2011. « Cela représenterait trois mois de salaire pour chacun de nos 70 employés », souligne l’entrepreneur. Pour stimuler la capacité d’innovation de son personnel, la PME entend s’appuyer sur la méthode de management Lean.

Gerling annonce pour juin le démarrage commercial de la première nouveauté issue du nouveau centre d’usinage : grâce à des renforts en alu, une nouvelle gamme de fenêtres atteindra un coefficient d’isolation thermique de 0,8, compatible avec la construction passive de maisons neuves. Le constructeur « Nouvelle maison d’Alsace » entame fin mars le chantier prototype dans un village d’Alsace du nord. « A partir de cette expérience, nous souhaitons développer un marché national en nous appuyant sur les constructeurs de maisons individuelles », annonce Sylvain Gerling. Jusqu’ici, les 30 000 menuiseries produites chaque année à Bistschoffen s’adressent essentiellement à un réseau de 70 poseurs concentrés au nord d’une ligne Mâcon Saintes, formés par le fabricant et spécialisés dans la réhabilitation.  L’Alsace du nord constitue la seule exception : Gerling y entretient sa compétence de pose.

 

Un concepteur, plus qu’un fabricant

Pour marquer son empreinte dès sa première année de chef d’entreprise, le nouveau dirigeant a donné une nouvelle impulsion à la menuiserie aluminium, diversification timidement engagée à partir de 2006. Dans l’impossibilité de s’étendre dans la commune de Bitschhoffen, l’entreprise loue un atelier de 1500 m2 dans le village voisin de La Walck. Après l’investissement d’1,5 million d’euros nécessaire au démarrage du nouvel atelier, la marque Aludeal, dédiée à l’alu, a généré un chiffre d’affaires de 750 000 euros, au lieu de 150 000 jusqu’en 2010.

Revenu dans l’entreprise familiale dès 2003 après un tour de France des compagnons du devoir en métallerie, Sylvain Gerling y a occupé tous les postes, avant d’en prendre les commandes. Il mobilise ses compétences techniques au service d’un projet qu’il résume en ces termes : « Devenir des concepteurs, plus que des fabricants ».

Newsletters