L'Actu

Naissance d’un nouvel acteur dans l’ingénierie du nucléaire civil

Huit experts du nucléaire (1), anciens dirigeants de haut niveau, viennent de s’allier au groupe d’ingénierie privée Ingérop pour donner naissance à la société « NucAdvisor ».

L’objet de cette société : fournir de l’expertise, de l’assistance technique et financière, de la formation et des services d’ingénierie à des clients qui envisagent de construire des installations nucléaires. Qui sont lesdits clients ? « Il peut s’agir d’organes gouvernementaux, d’agences ou de sociétés d’électricité, répond Yves Metz, président du directoire d’Ingérop. Il n’est pas aisé pour un pays de mettre en place un programme nucléaire ex nihilo. Nous pouvons les y aider. » Un seul préalable : ces pays doivent être respectueux des traités et conventions nucléaires internationaux ainsi que des spécifications de l’AIEA (agence internationale de l’énergie atomique). Parmi les zones ciblées : l’Afrique du Nord, l’Afrique australe, l’Europe de l’Est, le Proche et le Moyen-Orient, l’Amérique du Sud, l’Asie du Sud-Est… Chine et Inde ne figurent pas dans la liste prioritaire. Au niveau mondial, les concurrents de NucAdvisor sont déjà bien installés. Parmi eux : Thorium Power, CH2M Hill, Parsons Brinckerhoff et Worley Parsons aux Etats-Unis, Tractebel en Belgique… Etonnamment, NucAdvisor sera le premier français à se lancer dans la course.

Du conseil préliminaire au management de contrat

L’activité centrale de la société sera d’assister ses clients dans le choix d’une technologie, d’un opérateur ou d’un constructeur pour réaliser une installation nucléaire. « Pas nécessairement un réacteur nucléaire de puissance, précise Yves Metz. Il pourra s’agir d’un réacteur de recherche, d’un laboratoire chaud, d’une installation de combustible ou d’une installation de déchets ». Mais NucAdvisor veut décliner sa prestation du simple conseil préliminaire au management du contrat principal de construction. « Notre mission peut démarrer à la recherche du site d’implantation -études géotechniques du sous-sol, études sur la ressource en eau nécessaire au refroidissement -, nous pouvons élaborer le cahier des charges pour l’exploitation des installations, leur financement, l’intégration au réseau électrique existant sans oublier la technologie à mettre en œuvre ». Car bien que composée d’experts français, la société NucAdvisor revendique son indépendance. « Nous n’avons aucun lien, de quelque nature que ce soit, avec les gouvernements, les sociétés d’électricité ou les constructeurs, assure Yves Metz. NucAdvisor doit assurer à ses clients qu’aucun conflit d’intérêt ne peut apparaître avec ses fournisseurs potentiels. Les technologies françaises, américaines ou encore russes nous sont connues pour mieux répondre aux besoins du client ». D’ailleurs, NucAdvisor vient de répondre à un premier appel d’offres lancé par le gouvernement jordanien en mars dernier. « Le site est presque choisi, indique Yves Metz. Une des particularités du projet est l’interface avec l’usine de désalinisation qui sera installée parallèlement ».
NucAdvisor a été constituée en société anonyme. Alain Bugat, administrateur général du Commissariat à l’Energie Atomique jusqu’en janvier dernier, prend la présidence du conseil d’administration tandis que Dominique Vignon, p-dg de Framatome durant six ans, en devient directeur général. En termes de capital, les « experts-fondateurs » détiennent, directement ou indirectement, 75% du capital de la société, Ingérop détenant les 25% restants. « Si tout se passe bien, il est prévu qu’Ingérop puisse prendre la majorité du capital à l’horizon 2014″, précise Yves Metz.

(1) : les experts-fondateurs de NucAdvisor sont :
- Jacques Bouchard, président du « Forum International Génération 4″. Au CEA, il a été successivement directeur des applications militaires de 1994 à 1999 et directeur de l’énergie nucléaire de 2000 à 2006,
- Alain Bugat était, de 1999 à 2003, président et administrateur de Technicatome et administrateur général du CEA de 2003 à 2009,
- Alain Devaquet était conseiller pour la recherche, la science et la technologie de Jacques Chirac de 1995 à 2007. Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche en 1986,
- Paul Felten a été responsable du développement des ventes et du marketing d’Areva NP (ex-Framatome),
- Michel Lecomte a été directeur financier et directeur général adjoint de Framatome avant d’intégrer le groupe Fiat, notamment aux Etats-Unis,
- Jean-Pierre Le Roux a été notamment directeur de l’Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires (INSTN) et administrateur général adjoint du CEA,
- Jean-Pierre Poimboeuf a été P-DG de la direction des constructions navales (DCNS) de 2000 à 2009,
- Dominique Vignon a été directeur technique de l’équipe franco-allemande qui a conçu l’EPR. Il a été P-DG de Framatome durant six ans.

Newsletters
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X