L'Actu

Bordeaux se dote du plus grand parc photovoltaïque urbain de France

La plus grande centrale photovoltaïque en zone urbaine de France, d’une superficie de 20 hectares et dont les 60.000 panneaux produiront 13.000 MWh par an, va entrer en service en mai au parc des expositions de Bordeaux, ont annoncé mardi 3 avril les porteurs du projet.

Réalisée et exploitée par EDF Energies Nouvelles, qui a investi 55 M€ dans le projet, la plus grande centrale photovoltaïque en zone urbaine de France, d’une superficie de 20 hectares, va entrer en service en mai prochain à Bordeaux. Les 60.000 panneaux, intégrés dans des ombrières du parking du parc des expositions, produiront l’équivalent de la consommation électrique de 5.000 foyers ou plus de la moitié de la consommation de l’éclairage public de Bordeaux, soit 13.000 MWh par an, a indiqué lors d’un point presse Hugues Martin, adjoint au maire chargé des Finances et de l’administration générale.

L’électricité produite sera ensuite revendue par EDF.

Les ombrières imaginées par les architectes Cardete et Huet, qui recouvrent environ 7.000 places du parking du parc des expositions, en forme de vagues, sont orientées vers le sud et sont de différentes couleurs afin de faciliter le repérage des visiteurs venus récupérer leur véhicule.

Ce parc va « améliorer les conditions d’accueil des visiteurs (…), l’environnement et, surtout, va produire une énergie nouvelle », a poursuivi M. Martin, par ailleurs président de la Société bordelaise des équipements publics d’exposition et de congrès (SBEPEC), société d’économie mixte qui assure la gestion immobilière du par des expositions.

Une ultime phase de tests va démarrer mercredi 4 avril pour une mise en service et le parc devrait être opérationnel lors la foire internationale de Bordeaux, qui se tient du 12 au 21 mai. Quelque 300.000 visiteurs y sont attendus.

La décision de mettre en place ce parc photovoltaïque a été prise en juillet 2008. EDF Energies Nouvelles, qui avait par la suite remporté l’appel d’offre, versera 300.000 € par an à la SBEPEC au titre de l’occupation du site.

Outre EDF Energies Nouvelles, plusieurs entreprises ont participé au projet (Cegelec, Marchegay, Vilquin, Fayat TP, Secotrap).

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Newsletters
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X