Actualité

Nouvelle-Calédonie : 450 hectares pour la plus grande ZAC de France

Jean-Philippe Defawe | 15/04/2010 | 17:03 | Aménagement

La zone à aménager, vue d'avion, avant les premiers travaux.  

Photo n° 1/13
© Secal

Galerie Zoom

La zone à aménager, vue d'avion, avant les premiers travaux.

La zone à aménager, vue d'avion, avant les premiers travaux.

Photo n° 1/13 - © Secal

La zone à aménager, vue d'avion, avant les premiers travaux.

Photos 13/13

Dumbéa-sur-mer (Nouvelle-Calédonie), la plus grande ZAC de France

5 commentaires

A Dumbéa-sur-mer, en périphérie de Nouméa, « la plus grande ZAC de France » commence à prendre forme.

En décembre dernier, Georges Naturel, maire de Duméa, posait la première pierre de logements sociaux réalisés par la Société immobilière de Nouvelle-Calédonie (SIC). Une première pierre symbolique car elle raisonnait comme l'acte de naissance d'une nouvelle ville.

De fait, le projet est colossal avec 450 ha à aménager : 300 ha pour la ZAC de Dumbéa-sur-Mer (6.000 logements, 40.000 m2 de commerces, des équipements publics) et 150 ha pour la ZAC de Panda (440 lots d'activités et 350 logements). Le budget de l'opération est de 55,6 milliards de francs pacifiques (environ 466 millions d'euros).

L'autre particularité de ce projet conduit par la Secal (Société d'équipement de Nouvelle-Calédonie) est sa dimension écologique. Outre le fait que le maître d'ouvrage s'est engagé à réaliser un Bilan Carbone, la colonne vertébrale de la ZAC est une voie de transport en commun en site propre de 5 km de long qui préfigure le futur système de transport collectif du Grand Nouméa.
Par ailleurs, des bassins d'orages seront créés pour préserver le lagon et la mangrove en tenant compte des pluies centennales. Côté énergie, l'aménageur a lancé une étude pour la production de 25% des besoins électriques par le photovoltaïque.
Enfin, ce projet se distingue par sa grande mixité sociale avec 51% de logements sociaux.

 

 

 
  • Venetia Gane |

    réponse à un architecte trés peu éthique

    je souhaite répondre au commentaire de François en effet, entant qu’architecte, je trouve son commentaire hors propos le payeur est le maitre d’ouvrage, aussi ton avis sur l’aspect durable n’interesse personne, tu es là pour répondre à une commande, qui en fonction des moyens qui te seront donné sera ou pas écologique je trouve tes propos trés peu éthiques
  • Venetia Gane |

    réponse à François

    bonjour François je souhaite juste faire un commentaire concernant la remaque de François, elle me parait hors de propos, le maître d’ouvrage est le payeur et ton sentiment vis à vis de l’aspect écologique n’interesse personne, certe tu fais en fonction des moyens qui te sont donné et alors en fonction l’objectif écologique est atteint ou pas ta réponse me semble trés peu professionnelle, et manque de retenue
  • Olivier HECKEL |

    Emploi ZAC de Dumbéa et Médipole

    Bonjour François, actuellement ingénieur sur un grand projet hospitalier en France, je cherche à partir à l’internationnal et ce projet de développement de la ZAC de Dumbéa sur mer m’intéresse tout particulièrement. Motivé par ce projet, je me permets de vous écrire ce post, et espère que vous pourrez m’aider dans mes recherches. Je vous remercie par avance et reste à votre disposition. Salutations.
  • Francois Dupleix |
    bonjour anomyne, une petite rectification qd meme : les architectes ne sont pas les maitres d’ouvrages…. la volonte de respecter l’environnement n’est pas la notre, nous utiliserons des modes de constructions qui correspondent avant tout au budget attribuer!!!! et comme personne ne veut croire que le BBC coute tres cher……
  • Autelin Sophia |

    Une ZAC écologique

    Bonjour, Je voulais savoir si les architectes de cette opération vont utiliser des modes de construction innovants par rapport à leur volonté de respecter l’envirronnement? Quelsmatériaux vont-ils utiliser pour les constructions?

VOUS SOUHAITEZ REAGIR