Aménagement

Projets de tours à Paris: avis négatif de l’Unesco

Mots clés :

Culture

L’Unesco a un avis négatif sur les projets de tours à Paris, dont la Tour Triangle, car la capitale française est « l’une des rares villes horizontales préservées », a déclaré jeudi 3 octobre le sous-directeur général de l’Unesco pour la Culture, Francesco Bandarin.

Les tours de grande hauteur à Paris, l’Unesco n’en veut pas. « Si Paris veut être considérée comme une ville qui a des valeurs historiques et un cadre patrimonial, elle ne doit pas faire ça », a dit M. Bandarin. « C’est une très mauvaise idée de mettre des tours à chaque porte de Paris », a-t-il poursuivi.

« C’est le cas de la Tour Triangle (prévue dans le sud de Paris), même si j’estime beaucoup ses architectes », a relevé M. Bandarin, en référence aux Suisses Jacques Herzog et Pierre de Meuron. Toutes les portes de Paris « voudront une tour » si l’une en est dotée, a-t-il déploré, ajoutant: « Ce type de construction isolée n’est pas à faire ».

« Il y a des lieux où l’on peut créer des regroupements et il y a une question de hauteur », a expliqué le responsable de l’Unesco. « Il faut mesurer l’impact visuel que la hauteur peut avoir: il y a des techniques scientifiques qui permettent de le faire ».

Pour l’Unesco, « cela ne concerne pas seulement les berges de la Seine, qui sont inscrites au patrimoine mondial, c’est une conception de la ville à son échelle ». « Paris est une ville qui s’est établie au XIXe siècle comme une ville à six étages », a-t-il fait valoir. « C’est la ville la plus dense: c’est plus dense qu’à New York grâce à cette formule à six étages ».

« L’idée de densifier en hauteur, c’est une fausse idée ». « Une tour, parce qu’elle a besoin de beaucoup de services, de parkings, n’est pas plus dense qu’une ville compacte. Une tour c’est quand même une machine qui consomme beaucoup d’énergie: les ascenseurs, l’eau qu’on pompe: vous ouvrez un robinet au 180e étage et l’eau doit être pompée. Ce n’est pas un bon modèle. Ce n’est pas le futur ».

La première adjointe du maire de Paris, Anne Hidalgo (PS, gauche), qui brigue la succession du maire Bertrand Delanoë en 2014, défend le projet de la Tour Triangle et aussi le projet « Duo » (180 m et 115 m) de Jean Nouvel ou la construction du Tribunal de Grande Instance (160 m) dans le sud et l’ouest de la capitale.

Après avoir limité dans un premier temps les hauteurs à 37 m suite à l’édification controversée de la Tour Montparnasse, Paris avait en 2010 autorisé des immeubles d’habitation de 50 m et des tours de bureaux de 180 m dans des quartiers situés à la périphérie de la capitale. Cet été, elle a donné son aval au projet de la Tour Triangle à laquelle s’oppose une partie de la population.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • Luc Dupont - Le

    Bravo

    Je vous cite une phrase de E. Kusturika: « Oui, il découvre le capitalisme, les truands et les promoteurs immobiliers. Aujourd’hui, il est évident que les multinationales sont en train de détruire la démocratie. Mais j’ai traité cela par la farce et en montrant qu’on peut rencontrer partout des gens bien. … » en parlant d’un personnage d’un de ses films… Merci à Francesco Bandarin pour ses propos particulièrement justes. La Mairie de Paris (socialiste?) sait-elle ce qu’elle fait?
  • Commenter cet article
Les nouveautés produits
Retrouver tous les produits
Newsletters
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X